Identification Abonnement

Imprimer cet articleEnvoyer à un ami
Lundi 23 mai 2011

B. Le Maire : « la France ne souhaite en aucun cas limiter les prix des matières premières agricoles »


La réunion de préparation du G20 pour sa dimension agricole, en Argentine le 20 mai, aurait permis, selon le ministre français de l’agriculture Bruno Le Maire, d’avancer vers un accord. Toutefois, les positions restent encore tranchées, entre ceux qui veulent avant tout réguler la spéculation sur les marches agricoles et ceux qui veulent augmenter l’offre pour faire face à la demande croissante sans toucher aux marches agricoles eux-mêmes. Le ministre argentin de l'Économie, Amado Boudou, a reconnu que la volatilité des prix des matières premières avait «besoin d'une plus grande régulation». Cependant, le gouvernement argentin considère que le problème des matières premières est lié à une demande soutenue en produits alimentaires dans le monde et qu'il faut accroître l'offre, et non réguler les prix. M. Le Maire a dit à son homologue argentin le 19 mai que la France n'avait aucune intention de limiter les prix. « La France ne souhaite en aucun cas limiter les prix des matières agricoles, si les prix montent tant mieux pour les producteurs, ce que nous voulons combattre c'est la volatilité excessive des prix et la spéculation financière sur les matières premières », a-t-il souligné. Son homologue argentin, Julian Dominguez avait immédiatement jugé « la clarification du ministre français très importante ».

Rédaction Agra Presse Hebdo