Identification Abonnement

Imprimer cet articleEnvoyer à un ami
Vendredi 15 mars 2019

Cyber- et biosécurité


Aujourd’hui, les exploitations agricoles, en particulier celles qui détiennent des élevages, sont devenues très sensibles aux enjeux de biosécurité – les derniers incidents en date dans la filière foie gras du Sud-Ouest sont venus rappeler son importance à toute la ferme France. Demain, ces mêmes exploitations – et les entreprises avec lesquelles elles travaillent – devront intégrer de nouvelles menaces, numériques, et intégrer des règles dites de cyber-sécurité, un domaine qui compte de nombreux points communs avec la biosécurité. La première ressemblance, c’est que l’importance de ces deux enjeux n’est pas intuitive ; les virus, biologiques comme numériques, sont en quelque sorte invisibles à l’œil nu – on ne voit jamais que leurs effets. Par conséquent, ces deux problématiques doivent faire l’objet d’efforts importants de sensibilisation et de formation ; les experts du sujet rappellent d’ailleurs que la cybersécurité – comme la biosécurité – est d’abord l’affaire de réflexes simples : ne pas écrire ses mots de passe sur des post-it, par exemple. Ensuite, comme la biosécurité, la cybersécurité sera probablement un travail collectif – la faille laissée par un acteur pourrait nuire à l’ensemble d’une filière. Enfin, la cybersécurité, comme la biosécurité, sera perçue, par certains, comme le symptôme d’un mal, celui de l’industrialisation, ici dans une forme très avancée, des processus de production agricole.

Rédacteur en chef

Mathieu Robert



Téléchargement