Identification Abonnement

Imprimer cet articleEnvoyer à un ami
Vendredi 14 décembre 2018

Prosper, un club de financeurs de la « transition écologique » des agriculteurs


Les ministres de l’Agriculture et de la Transition écologique ont officiellement lancé la création du club Prosper, rassemblant des financeurs de la transition écologique des agriculteurs, le 7 décembre.

Parmi les membres, figurent le Crédit Mutuel, le Crédit Coopératif, la Banque des territoires, le fonds Blues Bees. La finalité de ce club est d’accélérer les financements (prêts ou fonds propres) des agriculteurs ou de porteurs de projets ayant pour objectif l’agroécologie, de la création au développement d’entreprises, et « du champ à l’assiette ». Les cibles d’investissement sont la mise en place de circuits courts de distribution alimentaire, la structuration de filières d’agriculture biologique et la conversion au bio, la transformation agricole (conserverie).

Le club Prosper aura pour rôle de mutualiser l’analyse des dossiers, et ainsi de faire gagner beaucoup de temps aux porteurs de projet. « Ce système évite de devoir exposer son projet à chaque financeur », a commenté Charles Hannon, fondateur de la gamme de produits biologiques et locaux Mémé Georgette. Il aura aussi pour rôle d’organiser des synergies entre les entreprises financées et entre les entreprises financées et les financeurs, notamment pour faciliter le développement industriel et commercial. Cet aspect « différencie l’initiative » du club Prosper « de celles qui pourraient sembler similaires », a précisé la nouvelle entité. D'ici 2020, les membres du club se fixent pour objectif de traiter ensemble 100 millions d'euros d'investissement.

Ce système « évite de devoir exposer son projet à chaque financeur »

MN



Téléchargement