Identification Abonnement

Imprimer cet articleEnvoyer à un ami
Lundi 24 janvier 2011

Radioactivité des aliments : les Verts européens dénoncent le laxisme de Bruxelles


Le groupe des Verts du Parlement européen a voté contre la proposition de la Commission européenne, adoptée par la commission industrie, recherche et énergie de l’Assemblée, concernant la révision des niveaux maximaux admissibles de contamination radioactive pour les denrées alimentaires et les aliments pour bétail après un accident nucléaire ou dans toute autre situation d’urgence radiologique. « Les niveaux proposés par la Commission sont beaucoup trop importants. Consommer plus d’un mois certains aliments entraînerait dans ces conditions le dépassement de la dose des 1 millisivert/an, qui est la valeur limite à partir de laquelle le nombre des cancers augmente de façon inacceptable », a expliqué la députée Michèle Rivasi, biologiste spécialiste de la radioprotection, à l’origine en 1986, après l’accident de Tchernobyl, de la création du premier laboratoire indépendant de mesures de la radioactivité en France. Selon elle, « le problème fondamental » est que la proposition de la Commission impose des niveaux applicables à l’ensemble de l’Europe. « On facilite la circulation et les échanges commerciaux d’aliments radioactifs, au lieu de les bloquer aux frontières. Ce qui revient à disséminer et banaliser la contamination des aliments consommés par l’ensemble des populations », s’inquiète la parlementaire Verte.
Rédaction Agra Presse Hebdo