Identification Abonnement

Imprimer cet articleEnvoyer à un ami
Vendredi 06 septembre 2019

États-Unis/Chine : l’escalade se poursuit


Après l’application par les États-Unis, le 1er septembre, de nouveaux droits de douane de 15 % sur toute une série de produits chinois, y compris agricoles, Pékin a dans la foulée annoncé le 2 septembre qu’elle déposait une plainte au sujet de ces droits d’importation contre Washington auprès l’Organisation mondiale du commerce.

Lors d’une rencontre fin juillet à Pékin avec les États-Unis, la Chine s’était engagée à accroître ses achats d’exportations agricoles des États-Unis notamment de soja, en gage de bonne volonté (1). Mais, quelques semaines plus tard, le sous-secrétaire au commerce du département américain de l’Agriculture, Ted McKinney, déplorait que la Chine n’ait acheté qu’environ la moitié du soja américain qu’elle s’était engagée à importer. Washington a donc décidé de mettre sa menace à exécution en imposant ces nouveaux droits de douane sur l’équivalent de 300 milliards de dollars de produits chinois.

De son côté, le gouvernement chinois a annoncé courant août une augmentation des droits à l’importation de 10 % notamment sur le porc et le bœuf américains à compter du 1er septembre. Mais les États-Unis ne comptent pas céder, et appliqueront à partir du 15 décembre une nouvelle et dernière vague de mesures de rétorsions qui porteront sur l’intégralité des importations chinoises (soit plus de 500 milliards de dollars de produits).

(1) Voir n° 3704 du 05/08/2019

OMC toujours bloquée

Les États-Unis continuent de s’opposer à la nomination des juges de la chambre d’appel de l’Organe de règlement des différends de l’OMC ce qui conduira, si rien n’évolue d’ici le début du mois de décembre, à complètement bloquer le fonctionnement de cette instance faute d’un nombre suffisant de juges. Lors de la réunion de l’organe de règlement des différends mi-août, le représentant de Washington a de nouveau refusé de changer de position malgré les inquiétudes exprimées par l’UE, le Canada, la Chine, Cuba, Singapour, la Nouvelle-Zélande, l’Inde, l’Australie, le Brésil, Taiwan, Hong Kong, le Japon, la Malaisie, la Norvège, la Corée et la Suisse. La prochaine réunion de l’Organe de règlement des différends est prévue le 30 septembre.

Antonin GARNIER