Douze marques demandent plus de transparence dans l’étiquetage

Elles sont douze marques alimentaires françaises, parmi lesquelles D’Aucy ou Jardin Bio Etic, à demander aux députés de légiférer pour aller au-delà des obligations de l’étiquetage alimentaire et surtout rendre plus compréhensibles les listes d’ingrédients, l’origine et les pratiques agricoles.

« Les Français ont le droit de savoir ce qu’ils mangent ! Nous avons le devoir de leur dire la vérité », tel est le message que veulent délivrer les douze signataires du manifeste En vérité, dévoilé le 6 décembre. Le message s’adresse aux députés pour qu’ils légifèrent en faveur de plus de transparence sur les emballages alimentaires.

Mots-clés