Identification Abonnement

Imprimer cet articleEnvoyer à un ami
Vendredi 03 mai 2019

150 scientifiques à Paris pour un « état des lieux » de la biodiversité mondiale


150 experts internationaux issus de 50 pays se réunissent au siège de l’Unesco, à Paris, du 29 avril au 4 mai, dans le cadre de la septième session plénière de l’IPBES, une plateforme intergouvernementale sur la biodiversité et les services écosystémiques également appelée le « Giec de la biodiversité ». Le but de la réunion est de réunir les connaissances accumulées ces dernières années sur le déclin des espèces animales et végétales dans le monde.

Il s’agira également d’établir des projections pour l’avenir. Le 6 mai, l’IPBES révélera un rapport scientifique de plus de 1 800 pages sur le sujet. Il s’accompagnera d’un « résumé pour décideurs », qui servira de base de travail pendant les négociations du sommet de Kunming, en Chine. Ce résumé doit être voté par les 132 états membres de la plateforme, à l’unanimité.

Il sera donc le fruit d’un compromis politique, alors que le dossier de 1 800 pages sera une recension complète des connaissances scientifiques sur le sujet. Le sommet de Kuming (Chine), qui aura lieu en décembre 2020, doit aboutir à un accord mondial sur la biodiversité, à l’instar de l’accord de Paris de 2015 sur le changement climatique.

« L’accueil de l’IPBES à Paris répond à une volonté de la France de créer une dynamique mondiale en faveur de la biodiversité », a commenté, dans un communiqué, le ministère de la Transition écologique, qui rappelle par ailleurs la tenue du « Congrès mondial de la nature », qui aura lieu en juin prochain à Marseille.

FC



Téléchargement