Identification Abonnement

Imprimer cet articleEnvoyer à un ami
Vendredi 13 septembre 2019

Brexit : les agriculteurs britanniques demandent de la visibilité sur leur future politique agricole


Le Premier ministre britannique Boris Johnson a affirmé, le 10 septembre, vouloir tout faire pour trouver un nouvel accord de divorce avec l’UE d’ici au sommet européen des 17 et 18 octobre à Bruxelles – la date du Brexit étant fixée au 31 octobre. Boris Johnson souhaite supprimer de l’accord de retrait négocié par sa prédécesseure, Theresa May, la clause de sauvegarde concernant la frontière irlandaise. Une disposition qui empêcherait, selon lui, le Royaume-Uni de conduire une politique commerciale indépendante une fois sorti de l’Union. Mais l’UE, faute de solution alternative crédible, refuse de revenir dessus. Boris Johnson a enregistré, ces dernières semaines, une série de revers lors de votes à la Chambre des communes l’empêchant d’organiser, comme il le souhaitait, des élections législatives anticipées. Et il a décidé la suspension, très controversée, du Parlement pendant cinq semaines jusqu’au 14 octobre.

Période de transition

Du fait de cette suspension, le report du nouveau système prévu pour prendre le relais de la Pac pour les agriculteurs britanniques n’a pas pu être adopté. Ce système prévoit qu’à partir de 2021 le gouvernement commencera à réduire les paiements agricoles et à instaurer un nouveau dispositif de soutien. Mais, déplore la fédération des agriculteurs britanniques (NFU), ce dispositif « reposait sur le fait que le Royaume-Uni quitterait l’UE de manière ordonnée en mars 2019, entrant dans une période de transition stable d’au moins deux ans ». Or, ce n’est plus le cas et, souligne la NFU, « ce n’est donc pas le moment de commencer à démanteler le système de soutien qui a apporté une stabilité importante à de nombreuses entreprises agricoles ». Le syndicat agricole demande au gouvernement de retarder la réduction progressive des paiements agricoles.

(1) Voir n° 3707 du 09/09/2019

(AG)



Téléchargement