Identification Abonnement

Imprimer cet articleEnvoyer à un ami
Vendredi 22 juillet 2016

Christian Babusiaux récuse les accusations de conflits d’intérêts


L’ancien patron de la répression des fraudes et actuel président du FFAS (Fonds français pour l’alimentation et la santé), Christian Babusiaux, récuse vivement les accusations de conflit d’intérêts portées par un article en Une du journal Le Monde à propos de l’étiquetage nutritionnel et du FFAS. « Ce fonds n’est pas un organisme de lobbying », rétorque Christian Babusiaux qui explique que le FFAS définit d’abord des objectifs d’intérêt général et lève ensuite des fonds pour financer ses analyses. En ce qui concerne l’étiquetage informatif, grand projet public faisant l’objet d’une expérimentation cet automne pour lequel Christian Babusiaux copréside le comité de pilotage, cette expérimentation est financée à 50/50 par l’État (Cnam, ministère de la Santé) et par 101 entreprises, grandes ou moyennes. Et d’ajouter que l’Inra a validé le protocole de l’expérimentation.

Hervé PLAGNOL