Identification Abonnement

Imprimer cet articleEnvoyer à un ami
Vendredi 13 décembre 2019

Conseil agricole : les ministres font le point sur la Pac avec le nouveau commissaire européen


Le premier Conseil agricole du nouveau commissaire européen à l’Agriculture – et le dernier de la présidence finlandaise –, le 16 décembre, sera l’occasion pour Janusz Wojciechowski de dresser un état des lieux des discussions sur la future Pac avec les États membres. Les ministres de l’Agriculture de l’UE se pencheront également lors de cette réunion sur la protection des forêts mondiales, la bioéconomie et l’étiquetage de l’origine des produits agricoles. Autres sujets à l’ordre du jour : les usages mineurs des produits phytosanitaires, le bien-être animal et les fraudes alimentaires.


Les ministres de l’Agriculture de l’UE se réunissent le 16 décembre à Bruxelles pour le dernier Conseil agricole de l’année, qui sera l’occasion de faire connaissance avec le nouveau commissaire à l’Agriculture Janusz Wojciechowski. L’occasion aussi de faire le point sur les négociations en cours sur la future Pac. La présidence finlandaise, qui passera la main à la Croatie le 1er janvier, présentera un « rapport sur l’état d’avancement » des discussions sur cette réforme de la Pac.

Sur le plan technique, des progrès ont été engrangés tout au long des derniers mois. La présidence finlandaise a travaillé pour que les négociations puissent se conclure rapidement si un accord sur le cadre financier pluriannuel était trouvé. Mais, sur le fond, la Finlande ne peut pas vraiment compter d’avancées réelles, les États membres refusant d’entrer dans le vif du sujet en l’absence de visibilité sur les enveloppes budgétaires dont ils disposeront (1).

Sur le règlement « plans stratégiques », les experts des États membres ont globalement salué ce rapport d’avancement à l’occasion de la réunion du comité spécial Agriculture le 9 décembre. Mais ils ont une nouvelle fois indiqué que les négociations devaient se poursuivre sur le nouveau modèle de mise en œuvre et sur l’architecture verte. Soit les deux principaux points que la présidence finlandaise s’était fixé comme priorité au moment de prendre ses fonctions début juillet. Et en ce qui concerne le règlement horizontal, les États membres veulent également continuer à discuter des contrôles et sanctions et de l’exemption pour les petits agriculteurs, alors que la Finlande aurait voulu clore ce dossier.

Forêts, pesticides et fraudes

Au cours du déjeuner, les ministres débattront de manière informelle du thème des « forêts de la planète pour un avenir durable » avec le directeur général de la FAO, Qu Dongyu, et les commissaires Jutta Urpilainen (en charge des partenariats internationaux), Janusz Wojciechowski et Virginijus Sinkevičius (Environnement). Ils pourraient également adopter des conclusions sur la communication de la Commission européenne relative à l’action de l’UE en faveur de la protection et de la régénération des forêts dans le monde, présentée au mois de juillet (2).

Les ministres de l’Agriculture se pencheront également sur la question des usages mineurs des produits phytosanitaires (3) et sur l’étiquetage d’origine des produits agroalimentaires. Enfin, le Conseil devrait adopter des conclusions sur la bioéconomie (4), les fraudes alimentaires (5) et le bien-être animal.

(1) et (5) Voir même numéro

(2) Voir n° 3703 du 29/07/2019

(3) et (4) Voir n° 3720 du 09/12/2019

(AG)