Identification Abonnement

Imprimer cet articleEnvoyer à un ami
Vendredi 25 septembre 2020

Faire simple


Au Space de Rennes, la semaine dernière, Julien Denormandie a expliqué qu’il voulait être un ministre de la Nutrition. S’appuyant sur la citation (contestable* mais sans conséquence) d’Hippocrate, il veut faire un lien fort entre l’alimentation et la santé. Il s’agit d’une excellente initiative, car les mesures, en matière de nutrition/santé peuvent sauver beaucoup de vies, et elles ont été trop peu ou mal prises en main par les gouvernements récents.

Il faut dire que l’espace public est chargé de risques alimentaires émergents : nanoparticules, perturbateurs endocriniens, dioxine, additifs… Autant de sujets qui méritent recherches actives et massives, mais dont les effets nocifs sont soit peu avérés, soit très complexes ou coûteux à éviter. Pourtant, il existe des comportements alimentaires aux effets redoutables, très bien connus et faciles à éviter.

Pour être en meilleure santé, mangez des céréales complètes, cinq fruits et légumes par jour, moins salé, moins sucré, moins gras, moins alcoolisé. Ce sont les recommandations du Programme national nutrition santé (PNNS). Voilà ce qu’un ministre de la Nutrition devrait répéter à chaque fois qu’il passe à la radio ou à la télévision, voilà sur quoi doivent porter les mesures prioritaires. Cela paraît simpliste ? Un peu bête à dire à haute voix ? Pourtant ça peut sauver des vies. Mais faire simple, c’est parfois ce qu’il y a de plus compliqué.

*Diana Cardenas, Let not thy food be confused with thy medicine : The Hippocraticmisquotation

Mathieu Robert



Téléchargement