Identification Abonnement

Imprimer cet articleEnvoyer à un ami
Vendredi 20 juillet 2018

La Fnab exige une place importante dans le XIe programme des agences de l’Eau


Tandis que les agences de l’eau rédigent leur XIe programme dans un contexte budgétaire tendu, le réseau national des agriculteurs biologiques (Fnab) appelle à flécher les aides vers le développement du bio. « Les agences de l’eau participent déjà au financement de l’agriculture bio, à travers notamment les plans Ambition bio 2022 et Biodiversité, ou le doublement de la redevance pour pollutions diffuses, précise Guillaume Riou, président de la Fnab. Mais il ne faut pas s’y limiter. » La Fnab attend aussi une contribution émanant des compétences directement dévolues aux agences de l’Eau, c’est-à-dire des schémas directeurs d’aménagement et de gestion des eaux (Sdage). Ces derniers sont chargés de fixer pour six ans les orientations qui permettront d’atteindre les objectifs attendus en matière de qualité de l’eau.

En novembre, dans un courrier adressé aux présidents des agences de l’Eau, Nicolas Hulot insistait sur la nécessité d’affecter d’abord ces aides « au changement durable de pratiques » et aux « projets les plus efficients au regard des priorités fixées ». C’est en ce sens que, dans un communiqué publié le 16 juillet, la Fnab défend bec et ongles son système de production, notamment parce qu’« il proscrit l’utilisation d’engrais minéraux et de produits phytosanitaires de synthèse ». Le réseau assure que le bio travaille en faveur de la protection de la ressource, de la préservation de la biodiversité, et de la lutte contre le réchauffement climatique. Des atouts qui seraient « confirmés et évalués scientifiquement » par une étude de l’Itab et l’Inra publiée en 2016. La Fnab donne trois recommandations qu’elle souhaite inscrire dans les prochains programmes d’intervention qui s’appliqueront dès 2019 : une participation au financement des aides bio, un « appui aux projets bio territoriaux portés par les collectivités locales » et « un soutien à la structuration de filières bio durables et équitables ».

HC



Téléchargement