Identification Abonnement

Imprimer cet articleEnvoyer à un ami
Vendredi 07 juin 2019

Le groupe sucrier Cristal Union en perte sur l’exercice 2018-19


Cristal Union a réalisé pour la première fois une perte sur l’exercice 2018-19, a-t-il annoncé le 6 juin, victime d’un « effet ciseau » sur les prix du sucre. Son résultat net chute à -99 M€ (contre +49 M€ l’an passé). « La coopérative a absorbé la majeure partie de la baisse des marchés et ne l’a pas répercutée sur ses adhérents », a expliqué Jean-Michel Sougnez, directeur financier et contrôle de gestion. « Elle a joué le rôle d’amortisseur. » Entre octobre 2017 et janvier-février 2019, la baisse des prix du sucre en Europe représente 27 %. Cela a beaucoup pesé sur l’exercice, Cristal Union faisant face à un « effet ciseau » : la rémunération des betteraves 2017 à 25,1 €/t n’était « pas en adéquation avec la situation de marché ». 22,9 €/t ont été payés pour la récolte 2018, mais cette adaptation portera ses fruits sur l’exercice suivant. « On a protégé du mieux possible nos coopérateurs », a assuré le directeur général, Alain Commissaire : « Le marché a rémunéré 17 (euros par tonne de betterave), on a payé 23 », a-t-il indiqué.

Côté chiffre d’affaires, la coopérative affiche 1,7 Mrd€ en 2018-19 (-16 %). « La campagne a été marquée par des aléas climatiques », a souligné Jean-Michel Sougnez. Conséquence, les productions sont en recul : -17 % en betteraves (à 14,2 Mt), -19 % en sucre (à 2,3 Mt), -15 % en produits déshydratés (à 512 000 t). Seule l’activité l’alcool et bioéthanol tire son épingle du jeu, avec +5 % (à 6,2 Mhl). L’Ebitda ressort à 10 M€ (contre 170 M€ en 2017-18).

Face à une conjoncture difficile, le groupe a pris diverses mesures. La distillerie Deulep, à Saint-Gilles-du Gard, a été fermée. Cela répond à une stratégie orientée vers des marchés à plus forte valeur ajoutée. L’unité de déshydratation de Puisieulx (Marne) a été « mise sous cocon », avec un transfert d’activité sur Bazancourt. Les investissements ont été réduits de 25 %.

« Cristal Union doit retrouver demain le chemin d'une performance économique à long terme et c'est l'enjeu des études qui sont en cours », a déclaré Jean-Michel Sougnez, en référence aux projets de restructuration.

Dans un contexte de crise, la coopérative « a joué le rôle d’amortisseur »

JCD



Téléchargement