Identification Abonnement

Imprimer cet articleEnvoyer à un ami
Vendredi 08 novembre 2019

Les agriculteurs ukrainiens craignent une « vente des terres » aux investisseurs étrangers


Près de 2 000 Ukrainiens, essentiellement des agriculteurs, ont manifesté à Kiev le 30 octobre contre un projet de leur gouvernement d’autoriser dès 2020 la vente des terres agricoles du pays, redoutant à terme la mainmise des investisseurs étrangers. Rassemblés devant la présidence du Parlement en réponse à l’appel d’associations paysannes et du parti nationaliste Svoboda, les manifestants ont demandé aux autorités d’annuler ce projet au nom du peuple ukrainien. Selon des sondages, entre la moitié et les deux tiers des Ukrainiens y sont opposés. Si ce projet est validé, les agriculteurs ukrainiens craignent la venue en nombre sur leur sol d’Américains, de Chinois ou encore de Russes prêts à investir massivement dans leurs « terres noires » reconnues pour leur grande fertilité. Le président Volodymyr Zelensky, élu en avril, prévoit dans un premier temps d’ouvrir le marché des terres à partir d’octobre 2020, et ce pendant cinq ans, uniquement aux Ukrainiens et aux entreprises du pays. Alors que le secteur agricole représente aujourd’hui près de 15 % du PIB et 40 % des exportations, cette ouverture du marché des terres pourrait contribuer à une hausse supplémentaire du PIB ukrainien à hauteur de 1,5 % pendant plusieurs années, selon les estimations de la Banque mondiale.

(RM)



Téléchargement