Identification Abonnement

Imprimer cet articleEnvoyer à un ami
Vendredi 29 juin 2018

Première campagne nationale de mesure des résidus de phytos dans l’air


L’Anses, l’Institut national de l’environnement industriel et des risques (Ineris) et le réseau des Associations agréées pour la surveillance de la qualité de l’air (Aasqa), fédéré par Atmo France, annoncent le 25 juin dans un communiqué le lancement de la première campagne nationale de mesure des résidus de pesticides dans l’air. L’objectif est d’améliorer les connaissances sur les substances dans l’air ambiant, pour mieux connaître l’exposition de la population. « Cette campagne permettra à terme de définir une stratégie de surveillance des pesticides dans l’air », précise le communiqué.

Les résultats pourront être comparés avec les données recueillies dans le cadre d’études évaluant « l’exposition de populations vivant à proximité des sources d’émission de pesticides, notamment la future étude sur l’exposition aux pesticides des riverains en zones agricoles qui sera réalisée prochainement par l’Anses et Santé publique France ». Les substances ciblées entrent dans la composition des produits phytosanitaires, de certains biocides, de médicaments vétérinaires et d’antiparasitaires à usage humain. La campagne exploratoire, prévue sur un an, comprendra l’analyse d’environ 80 substances, sur 50 sites de mesures, pour un total d’environ 1 500 échantillons. La répartition des sites de prélèvements tient compte des différents types de zones d’habitation (moitié urbains, moitié ruraux) et de productions agricoles : 40 % de sites en grandes cultures, 22 % en viticoles, 22 % en arboricoles, 14 % en maraîchage et 6 % en élevage.

HC



Téléchargement