Identification Abonnement

Imprimer cet articleEnvoyer à un ami
Vendredi 04 octobre 2019

UE : les exportations agroalimentaires en forte hausse au mois de juillet 2019


Après une forte baisse au mois de juin, les exportations de produits agroalimentaires de l’UE au cours du mois de juillet sont reparties à la hausse à 13,07 Mrds € (+12,6 % par rapport au mois de juillet 2018), selon le dernier rapport mensuel sur le commerce agroalimentaire de l’UE publié par la Commission européenne le 26 septembre. Les importations ont également affiché une hausse de 6 % pour atteindre 9,92 Mrds €. En juillet 2019, l’excédent extérieur de l’UE s’élève donc à 3,15 Mrds € en hausse de 40 % par rapport à juillet 2018 (2,25 Mrds €).

En juillet, les plus fortes hausses en valeur ont été enregistrées vers les États-Unis (+393 Mio €, +20,5 %), la Chine (+269 Mio €, +26,5 %) et le Japon (+215 Mio €, +37,5 %). En parallèle, les importations de l’UE en provenance des États-Unis ont chuté significativement pour atteindre en valeur absolue -144 Mio € soit -15 %. Les principales augmentations des importations concernent l’Ukraine (+195 Mio € soit +62 %), le Brésil (+182 Mio €, +18 %) et la Chine (+73 Mio €, +16 %).

En termes de catégories de produits, la hausse des exportations observée sur le mois de juillet 2019 est principalement portée par la viande de porc (+164 Mio €, +46 %), les spiritueux et les liqueurs (+120 Mio €, +12 %), le lait en poudre et le blé (+102 Mio €, +30 %), le vin (+101 Mio €, +9 %) et les abats et autres viandes (+69 Mio €, +34 %).

En glissement annuel (août 2018 à juillet 2019), les exportations agroalimentaires de l’UE ont atteint 144,4 Mrds € (+5 %), alors que les importations de pays tiers enregistraient une hausse de 3 %, à 118,6 Mrds €. Les partenaires qui ont contribué le plus à l’exportation des produits européens sont les États-Unis (+9 %), la Chine (+10 %), le Japon (+11 %) et l’Ukraine (+15 %). En provenance de ce dernier pays, l’UE a importé massivement (+34 %). Les produits à l’export qui ont connu la plus forte hausse sont la viande de porc (+12 %), les spiritueux et les liqueurs (+10 %), la poudre de lait et le blé (+10 %). Sur la période, l’excédent commercial de l’UE atteint donc un niveau record de 25,85 Mrds € soit une hausse de 3,4 Mrds € par rapport à la même période un an plus tôt.

(RM)



Téléchargement