Identification Abonnement

Imprimer cet articleEnvoyer à un ami
Vendredi 07 juin 2019

Vins IGP en vrac : baisse des volumes commercialisés et hausse des prix


Les vins sous IGP (Indication géographique protégée), créés il y a dix ans, ont pris de la valeur, montrera VinIGP, la Confédération des vins IGP à son congrès, le 13 juin. Le graphique ci-dessous illustre un repli des volumes commercialisés en vrac sortie exploitation viticole. La production française de vins IGP est restée constante au cours de ces dix ans. Le segment du vrac valorise moins le produit que la bouteille vendue en grande distribution, en restauration, chez un caviste ou en vente directe. Sa part a diminué de 16% durant ces dix ans.

La progression des prix sur ce segment s’explique par une montée en gamme. Celle-ci est due à la progression des ventes avec mention de cépage. Ces ventes sont passées de 5 202 milliers d’hectolitres (Mhl) en 2007/08 à 5 325 Mhl en 2016/17. La progression des prix s’explique aussi par l’apparition des coûts de contrôle. Les vins IGP sont en effet devenus des indications géographiques avec la réforme européenne des produits sous signe de qualité, en 2008. Elle s’explique enfin par des pratiques plus qualitatives et par des conduites plus écologiques des cultures, selon VinIGP.

PRODUCTION

MN



Téléchargement