Alimentation animale

La production industrielle d’aliments composés pour animaux dans l’UE a résisté en 2021 mais devrait enregistrer un recul de 4 à 5 millions de tonnes (-2,9 %) en 2022 à cause des maladies animales (influenza aviaire et peste porcine africaine) et de la reprise du marché mondial…

Le sud-africain Inseco vient de lever 5,3 M$ (5 M€) au cours d’un cycle de financement d’amorçage mené par Future Growth Asset Management avec la participation de E4EAfrica et Oak Drive Ventures ainsi que des investisseurs privés. La start-up fondée en 2017 par Simon Hazell…

Ÿnsect, entreprise française de production de protéines et d'engrais à base d'insectes, annonce qu’elle achète le leader américain des vers de farine pour poules de basse-cour, Jord Producers, basé dans le Nebraska. Avec cette acquisition, le portefeuille de sites de production d’Ÿnsect…

Dans le cadre du plan de résilience face aux conséquences de la guerre en Ukraine, le gouvernement et BPI France ont ouvert, le 21 mars, un appel à manifestation d’intérêt (AMI) visant à « réduire la dépendance de l’industrie française et autres secteurs productifs aux…

Dans un communiqué du 21 mars, le Snia (fabricants d’alimentation animale) « alerte sur le besoin de soutenir l’activité et la compétitivité des fabricants d’aliments » face à l’accélération de la flambée des matières premières, du fait de la guerre en Ukraine. Le même jour s…

InVivo Retail, qui chapeaute les enseignes Jardiland, Gamm Vert, Delbard et Jardineries du Terroir, se dote de quatre marques communes à ses différents réseaux. Le groupe espère quadrupler les ventes de ses quatre marques propres d’ici 2030, et atteindre ainsi le seuil du milliard d’euros.

Le fabricant breton d’alimentation animale Valorex compte traiter 80 000 t de légumineuses d’ici 2025, contre 12 000 t actuellement, a-t-il annoncé lors de l’inauguration d’une nouvelle unité de production le 22 mars. Ces graines (dont 80 % de féverole et lupin) seront…

Dans un communiqué du 21 mars, le Snia (fabricants d’alimentation animale) « alerte sur le besoin de soutenir l’activité et la compétitivité des fabricants d’aliments » face à l’accélération de la flambée des matières premières, du fait de la guerre en Ukraine. Le même jour s…

Le n°1 français du porc veut « massifier » sa démarche Envi de céréales cultivées sans pesticides pour l’alimentation animale. Face à la flambée des prix des céréales, la Cooperl n’exclut pas d’augmenter la prime accordée aux 150 producteurs engagés.
La hausse des cours des matières premières agricoles et de l’énergie risque de déboucher sur une inflation élevée et un risque de stagflation en Europe, tandis que l’économie russe est exposée à un risque de récession en 2022.