Interview

Au Maroc, « concilier agriculture traditionnelle et agriculture moderne »

04.03.2013 - 10:44
-
Propos recueillis par Marius Garrigue et Clio Randimbivololona
-
Sous le thème « Terroirs du Maroc, trésors du Monde », le Maroc participait au 50e Salon international de l’agriculture qui se tenait à Paris du 22 au 26 février. Alors que le Maroc et la France sont en train de construire un partenariat fort et durable, notamment dans le domaine de l’agroalimentaire, Aziz Akhannouch, ministre marocain de l’Agriculture et de la Pêche maritime, revient sur les ambitions de l’agriculture marocaine avec la rédaction d’Agra Presse.
Quelles sont vos ambitions pour l’agriculture marocaine ?
Concilier agriculture traditionnelle et agriculture moderne est un véritable challenge pour nous. Le Plan Maroc Vert repose sur deux piliers qui prennent en compte ces deux types de production. Le premier est axé sur le développement de l’agriculture moderne et le second est plus ciblé sur les exploitations traditionnelles. La politique agricole marocaine ne privilégie pas l’un ou l’autre de ces types d’exploitations : elle soutient les deux.