Brexit : vers un « no deal » qui inquiète le secteur agroalimentaire britannique

30.08.2019 - 08:00
-
(AG)
-
Alors que la perspective d’une sortie du Royaume-Uni de l’UE sans accord se profile, le secteur agroalimentaire britannique demande des marges de manœuvre réglementaire pour éviter des pénuries, notamment en fruits et légumes frais.

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a annoncé le 28 août la suspension du Parlement, de la deuxième semaine de septembre jusqu’au 14 octobre, afin d’entraver l’opposition parlementaire à une sortie sans accord du Royaume-Uni de l’UE. « Si, comme je l’espère, un accord avec l’UE est imminent, le Parlement aura la possibilité d’adopter la loi sur l’accord de retrait nécessaire pour la ratification avant le 31 octobre », a indiqué le Premier ministre dans un communiqué.

Mots-clés