Commerce international : « guerre de l’acier » et risques de dégâts collatéraux

09.03.2018 - 08:00
-
FXS
-
Avec sa cohorte de mesures de rétorsion comme celles préparées par l’UE et la Chine, puis d’éventuelles contre-rétorsions, une « guerre de l’acier » déclenchée par le président américain pourrait avoir des conséquences sur les échanges dans d’autres secteurs, dont l’agriculture et l’agroalimentaire.

« Nous pensons que le président signera quelque chose d’ici la fin de la semaine », a déclaré le 7 mars la porte-parole de Donald Trump, Sarah Sanders, après l’annonce du président américain d’imposer 25 % de taxes sur les importations d’acier et 10 % sur celles d’aluminium. Espérant éviter « toute escalade », la Commission européenne a préparé des mesures de rétorsion contre les importations en provenance des États-Unis à hauteur de 2,830 milliards €, dont 951 millions € sur une série de produits agricoles et agroalimentaires.