Agriculture biologique

Création de l’aide au maintien

L’agriculture biologique dispose, au sein du PDRH, d’un cadre particulier. Elle pourra bénéficier d’une aide à la conversion et, dans certaines régions, d’une aide au maintien, tant attendue. Les producteurs biologiques craignent cependant que la faiblesse des moyens ne permettent pas de satisfaire toutes les demandes.

« Le véritable problème du PDRH est son manque de moyens », explique Jacques Caplat, chargé de mission Politiques agricoles et environnementales au sein de la Fédération nationale de l’agriculture biologique (Fnab). « Cela nous met en concurrence avec d’autres mesures, d’autres exploitations et ce n’est pas très sain», poursuit-il, tout en se réjouissant que l’agriculture biologique bénéficie enfin d’une aide au maintien, à l’instar des autres Etats membres.