Tempête Klaus

Feu vert bruxellois à l’aide française aux forestiers

La Commission européenne a donné son accord, le 3 juin, au « régime compensatoire » présenté par la France pour venir en aide aux sylviculteurs sinistrés lors de la tempête Klaus qui a traversé une partie de l’Hexagone le 24 janvier dernier.

Le dispositif français validé par Bruxelles prévoit une aide à la mobilisation des bois touchés par la tempête (364 millions d’euros), une aide au nettoyage et à la reconstruction des forêts (415 millions), une aide à la réouverture des routes et des pistes forestières (6 millions) et une aide aux organismes professionnels de la filière (6 millions). L’ensemble de ces crédits seront distribués sous forme de subventions directes, de prêts bonifiés, de garanties et de services subventionnés, précise l’exécutif européen.