Avenir de la Pac

Guerre des mots avant les prochaines batailles

Le Danemark, la Suède et la République tchèque étaient opposés à la rédaction d’un très court paragraphe sur l’importance de l’accord sur le bilan de santé de la Pac, « référence utile pour les futurs travaux », proposé par la présidence française dans les conclusions du sommet européen des 11 et 12 décembre. La guerre des mots est ainsi lancée avant les prochaines batailles sur la réforme du budget de l’UE et de la politique agricole après 2013. La République tchèque présidera l’UE au premier semestre de 2009, la Suède au second.

«Le Conseil européen souligne l’importance de l’accord intervenu au Conseil sur le bilan de santé de la politique agricole commune au regard du rôle clé que joue l’agriculture pour l’indépendance alimentaire, le développement territorial, la sécurité alimentaire et l’équilibre environnemental de l’Union. Il constitue aussi un cadre de référence utile pour les futurs travaux ».