Installation : les prêts bonifiés sauvés mais plafonnés

Michel Barnier a obtenu une enveloppe de 130 millons d’euros qui est proche budgétairement de celle de 2007 pour les prêts bonifiés à destination des jeunes agriculteurs. Les 30 millions d’euros qui manquaient au budget 2008 selon le président des JA, Philippe Meurs, sont donc débloqués suite à l’action de Michel Barnier auprès du Premier ministre François Fillon, a rapporté le ministre de l’Agriculture le 23 janvier. « La solution de facilité aurait été de remonter le taux de prêts bonifiés (1 % en zone défavorisée, 2,5 % en zone de plaine) », a souligné le ministre de l’Agriculture.