L’activité mafieuse coûte de plus en plus cher à l’agriculture italienne

De la production dans les exploitations à l’assiette des consommateurs, chacun des maillons de la chaîne alimentaire est infiltré par les organisations mafieuses italiennes. En 2016, la criminalité agricole et agroalimentaire a pillé 21,8 milliards d’euros à l’Italie. C’est 30 % de plus qu’en 2015.

Le volume financier de l’activité mafieuse dans le secteur agricole et agroalimentaire en Italie est estimé à 21,8 milliards d’euros pour 2016, soit 30 % de plus qu’en 2015, selon le cinquième rapport « Agromafie 2017 » réalisé conjointement par le syndicat italien Coldiretti, l’institut Eurispes et l’Observatoire italien de la criminalité dans l’agriculture et l’agroalimentaire, présenté à Rome le 14 mars. Selon la Coldiretti, les chiffres sont très probablement sous-estimés.