Viande bovine

Le Brésil prévoit une hausse de 5 à 10 % de ses exportations en 2006

Le Brésil, premier exportateur mondial de viande bovine, table sur une croissance de ses ventes en volume de 5 % à 10 % cette année, selon les responsables du secteur qui attendent beaucoup des marchés des pays émergents. Mais les restrictions partielles ou totales à l’importation de viande mises en place en octobre dernier par cinquante-cinq pays, suite à la découverte de plusieurs foyers de fièvre aphteuse, pourraient contrecarrer les projets d’expansion du Brésil qui, depuis 2000, a multiplié par quatre ses exportations.

Le Brésil, qui a mis en place un important dispositif de lutte contre la fièvre aphteuse, s’emploie à convaincre ses partenaires commerciaux qu’un embargo total est exagéré étant donné l’immensité de son territoire. Si les pays importateurs limitent leurs restrictions aux seuls États touchés, le Mato Grosso do Sul et le Parana, l’Association brésilienne des industries exportatrices de viande (ABIEC) table sur une progression de ses exportations de bœuf de 5 à 10 % en 2006.

Mots-clés