Le « Brexit », sombre perspective pour les agriculteurs britanniques

Alors que le président du Conseil européen vient de proposer un compromis sur l’appartenance du Royaume-Uni à l’Union, une étude britannique avertit que les agriculteurs du pays ne tireraient aucun avantage d’un « Brexit ».

Donald Tusk, le président du Conseil européen, a rendu publiques le 2 février ses propositions de réforme pour inciter le Royaume-Uni à rester dans l’UE, alors que se profile, pour la fin du mois de juin, le référendum promis par le premier ministre britannique sur la relation de son pays avec l’Union.

Mots-clés