Le défi alimentaire passera par plus de parité, selon Tomas Garcia Azcarate

«L’objectif n’est pas de nourrir le monde, mais d’aider le monde à se nourrir », aime à rappeler Tomas Garcia Azcarate. « Nous devons augmenter de 60% la production agricole d’ici 2050, concède-t-il, mais il ne faut pas utiliser l’argument des 60% pour justifier une politique hyper productive ». Selon le conseiller économique pour l’analyse des marchés agricoles à la Commission européenne, la priorité est de rééquilibrer le traitement entre les hommes et les femmes dans l’agriculture mondiale.