Céréales

L’Égypte cherche à louer des terres en Ouganda et au Soudan

L’Égypte cherche à louer des terres en Ouganda et au Soudan pour y cultiver du blé et du maïs, indique la dernière lettre du Centre international des hautes études méditerranéennes (Ciheam).

Amin Abaza, ministre égyptien de l’Agriculture et de la Réforme agraire, a indiqué récemment à la presse égyptienne que son pays est en discussions avec l’Ouganda et le Soudan pour y louer des terres, rapporte la lettre du Ciheam. Des discussions « fructueuses », a-t-il précisé au quotidien Al Ahram. Sept grands groupes privés égyptiens sont prêts à étudier les variétés appropriées de blé et de maïs à cultiver en Ouganda, selon lui.