Les critiques de la France

Le conseil des ministres de l’Agriculture de Luxembourg a été, les 20 et 21 octobre, l’occasion des premiers débats sur la réforme de la Pac après la présentation du projet de la Commission la semaine précédente.
La France, notamment, compte faire valoir au long des négociations ses propositions et ses demandes suivantes : concernant la régulation, elle salue le coup d’arrêt donné au démantèlement des instruments de régulation mais elle estime qu’il faut aller plus loin notamment en renforçant, sur le plan juridique, la capacité des agriculteurs à peser face