DPU et Jeunes installés

Les Jeunes agriculteurs dénoncent une « mascarade »

« Si nous avons claqué la porte le 2 février lors du Comité de suivi DPU au ministère de l’Agriculture, c’est parce qu’on ne peut admettre que les engagements politiques sur l’installation ne soient pas tenus et que des jeunes agriculteurs se retrouvent (…) dans une situation de profonde injustice face à l’impossibilité de transférer les DPU sur leur exploitation », déclare Bernard Layre, président de Jeunes agriculteurs.

Les Jeunes agriculteurs considèrent que les réunions de concertation sur le dossier DPU entre les services du ministère de l’Agriculture et les organisations agricoles relèvent de la « mascarade », précise un communiqué du 2 février.

Mots-clés