OMC

Les négociateurs tentent d’éviter un nouveau blocage

Une trentaine de ministres de pays membres de l’OMC se retrouvaient le 4 mai à Paris, en marge de la session annuelle de l’OCDE, pour tenter d’éviter un nouveau blocage des négociations du cycle de Doha et, notamment, surmonter le « malentendu », technique mais aussi très politique, sur la formule de conversion en pourcentages des droits de douane agricoles fixes . Sur ce dernier point, « j’espère pouvoir apporter une nouvelle impulsion de la part des Etats-Unis pour aider à trouver une solution », avait déclaré le 2 mai le nouveau représentant américain au commerce, Rob Portman, dont c’était la première sortie internationale. « Nous sommes au bord de la crise, nous ne sommes pas encore en crise (mais) si nous ne faisons pas de progrès substantiels au mois de mai, nous le serons », avait affirmé pour sa part le directeur général de l’OMC, Supachai Panitchpakdi.

Les pays membres de l’OMC ont pour objectif de définir avant fin juillet une « première approximation » des « modalités» de la négociation, accord qui serait ensuite soumis à la conférence ministérielle prévue du 13 au 18 décembre prochain à Hong Kong. Selon M. Supachai, « à l’allure où nous allons, nous n’y arriverons pas en juillet et nous n’y arriverons pas en décembre ».