Bilan de santé de la Pac

Les premières propositions de la présidence française plutôt bien accueillies

Les premières propositions de compromis présentées par la présidence française de l’UE dans le cadre de la négociation sur le bilan de santé de la Pac ont été plutôt bien accueillies par les attachés agricoles des Vingt-sept à Bruxelles. Il est vrai que ces propositions assouplissent sensiblement les dispositions préconisées par la Commission européenne . Seuls le Royaume-Uni et la Suède ont, comme d’habitude, appelé à la rigueur.

Les échanges de vues des attachés agricoles des Vingt-sept sur un premier projet de texte législatif révisé élaboré par la présidence française de l’UE et la Commission européenne et, surtout, sur une première série de suggestions plus politiques de la présidence ont confirmé que de nombreux Etats membres veulent un échéancier plus flexible pour les décisions lourdes qui devront être prises sur deux points : l’orientation vers un nouveau modèle de paiement unique et l’extension du découplage des aides.