Les travaux de l’UE sur les perturbateurs endocriniens inquiètent les membres de l’OMC

Les travaux lancés par la Commission de Bruxelles pour définir les perturbateurs endocriniens (1), substances chimiques qui peuvent interférer avec le système hormonal humain, continuent de soulever des inquiétudes au sein de l’Organisation mondiale du commerce. Lors de la dernière réunion du comité de l’OMC sur les mesures sanitaires et phytosanitaires, qui s’est tenue du 14 au 16 octobre, de nombreux pays ont estimé que l’application en la matière de critères stricts par l’UE pourrait en fait aboutir à l’interdiction d’exportation de produits agricoles sur le marché européen.