Loups : des États membres demandent de la flexibilité

20.12.2019 - 08:00
-
(AG)
-

Conscients qu’il sera difficile de faire accepter à la Commission européenne une révision du statut de protection des grands carnivores dans l’UE, et du loup en particulier, la Slovénie avec le soutien notamment de la France et de la Finlande, devait présenter, le 19 décembre à l’occasion de la réunion des ministres de l’Environnement de l’UE à Bruxelles, une note demandant un assouplissement de la législation en vigueur.

Mots-clés