Marchés agricoles : Bruxelles demande des preuves de perturbation, et reste vigilante sur le sucre

19.04.2019 - 08:00
-
(AG)
-
La Commission européenne considère que la plupart des marchés agricoles de l’UE sont équilibrés malgré quelques problèmes, localement, pour certains fruits ou l’huile d’olive. Un seul secteur inquiète réellement à ce stade : le sucre, pour lequel la Commission européenne assure rester vigilante. Vigilance qui est également de mise sur les conséquences éventuelles d’un Brexit sans accord (en particulier pour la viande bovine) et d’une guerre commerciale avec les États-Unis (pour les produits laitiers).

Des problèmes ont été évoqués pour le sucre, la viande bovine, la volaille, ou l’huile d’olive, « mais nous avons besoin de preuves pour déterminer, au niveau de la Commission, si une intervention est nécessaire ou non », a répondu le 15 avril, le commissaire européen Phil Hogan aux ministres de l’agriculture de l’UE inquiets de la situation sur certains marchés agricoles. « Nous attendons des chiffres précis de la part des États membres » dans les jours qui viennent, a-t-il indiqué.