Néonicotinoïdes : Bruxelles tente de convaincre les États membres

Dans une lettre du 19 février en réponse aux interrogations de l’ONG Greenpeace concernant le manque d’actions mises en place par Bruxelles pour protéger les abeilles, en particulier des risques liés à l’utilisation des insecticides néonicotinoïdes, le commissaire européen à la santé, Vytenis Andriukaitis, regrette l’opposition des États membres aux nouveaux critères d’évaluation des risques liés aux pesticides pour les abeilles (1).