Néonicotinoïdes : la France prépare une dérogation pour ses betteraviers

Le gouvernement français a annoncé le 6 août son intention de proposer une « modification législative cet automne » permettant l’utilisation des néonicotinoïdes en enrobage de semences de betteraves, annonce le ministère de l’Agriculture dans un communiqué le 6 août. Une décision que le ministre Julien Denormandie justifie par la « crise inédite » que traverse la filière : « Il n’existe pas aujourd’hui d’alternative pour protéger la betterave des pucerons et de la jaunisse », explique-t-il.