Perturbateurs endocriniens : Bruxelles lance une stratégie jugée insuffisante

La Commission européenne a adopté le 7 novembre une communication, « Vers un cadre de l’UE complet en matière de perturbateurs endocriniens » (1), qui propose de mener un bilan de santé de la réglementation européenne afin d’élargir la prise en compte des perturbateurs endocriniens et ainsi de minimiser l’exposition de la population à ces molécules, en particulier aux périodes importantes de la vie (grossesse et puberté).