Pesticides : la réglementation européenne mise en cause à l’OMC

Relayant une communication distribuée quatre jours plus tôt par 16 pays — dont l’Australie, le Brésil, le Canada, l’Uruguay ou les États-Unis —, plus de 100 membres de l’OMC, parmi lesquels la Chine et les 79 États du groupe ACP (Afrique, Caraïbes, Pacifique), ont mis en cause le 8 juillet à Genève, lors d’une réunion du Conseil du commerce des marchandises de l’organisation mondiale, la réglementation de l’UE pour les pesticides dont ils jugent l’impact sur les échanges de plus en plus inquiétant.

Mots-clés