Phytos : « Des améliorations considérables sont encore possibles »

« Bien que de nombreux progrès aient été accomplis dans le passé en ce qui concerne l’impact des produits phytopharmaceutiques sur l’homme et l’environnement, des améliorations considérables sont encore possibles », assure une étude de l’Université catholique de Leuven (Belgique) réalisée pour un atelier de travail qu’organisait le 6 avril le comité d’eurodéputés sur l’avenir de la science et de la technologie (STOA) autour de la question « Peut-on cultiver sans utiliser d’herbicides, de fongicides et d’insecticides ? » (1).

Mots-clés