Propositions des organisations agricoles de l’UE pour lutter contre la crise, premières réponses de Bruxelles

Outil européen d’assurance crédit, promotion, allégement de la pression sur la trésorerie des exploitants, éventuelles « initiatives volontaires concernant la production »… : comme ont été appelés à le faire les États membres, les organisations agricoles de l’UE présentent leurs options pour surmonter la crise. La Commission européenne travaille déjà sur certaines des pistes qu’elles évoquent.

La présidence néerlandaise de l’UE présentera le 7 mars aux experts des Vingt-huit, en vue du Conseil agricole du 14 mars, l’ensemble des mesures que les États membres devaient proposer au plus tard le 25 février pour faire face à la crise, de l’élevage surtout (1). Le 7 mars également, à Strasbourg, Phil Hogan débattra du dossier avec la commission de l’agriculture du Parlement européen. Le commissaire européen rencontrait à ce propos le 25 février à Paris le premier ministre et le ministre de l’agriculture français.