Cycle de Doha

Une étude commandée par Bruxelles souligne les avantages d’un accord à l’OMC

14.11.2011 - 14:10
-
(FXS)
-
Commandée par la Commission de Bruxelles, une étude affirme que la conclusion du cycle de Doha sur les bases actuelles se traduirait par 30 milliards de dollars de PIB de plus pour l’UE et n’aurait pas d’effets négatifs sur les salaires des travailleurs européens. Les organisations professionnelles et coopératives agricoles de l’Union (Copa-Cogeca) rappellent toutefois, à ce propos, que, selon une étude d’impact de la Commission elle-même, la libéralisation des échanges résultant d’un tel accord à l’OMC pourrait représenter des pertes annuelles de revenus de plus de 18 milliards de dollars pour les agriculteurs de l’UE.
Réalisée par le CEPII (Centre d'études prospectives et d'informations internationales), un institut de recherche établi à Paris, l’étude commandée par la Commission européenne et publiée le 31 octobre se base sur les derniers textes de négociation du cycle de Doha, qui datent de décembre 2008 et ont été actualisés le 21 avril 2011.