Une lettre de Paris au commissaire européen à l’agriculture

«Si une déclinaison sectorielle, marché par marché, est sans doute nécessaire, il nous semblerait souhaitable, au préalable, qu’une initiative européenne pose les principes communs de la régulation des dérivés de l’ensemble des matières premières et assimilés », écrivent les trois ministres français dans leur lettre adressée le 27 août aux commissaires européens chargés de l’agriculture, Dacian Ciolos, du marché intérieur et des services, Michel Barnier, et de l’énergie, Günther Oettinger.