Vin

Accord entre l’UE et l’Australie sur le commerce

La Commission européenne et l’Australie ont procédé le 1 décembre à la signature d’un accord sur le vin couvrant des aspects aussi divers que l’élaboration, la présentation, l’étiquetage, la protection des désignations ainsi que la commercialisation. Cet accord important qui remplace celui de 1994 signifie notamment la fin des appellations usurpées de type « Champagne » ou « Porto » en Australie.

«Nous avons obtenu, et c’est essentiel, la protection de nos indications géographiques et de nos mentions traditionnelles », s’est réjoui Mariann Fischer Boel, la commissaire à l’agriculture. Le Comité européen des entreprises vins (CEEV) est également très satisfait par cet accord qui, selon lui, amène « un pays producteur de vin majeur comme l’Australie à reconnaître toutes les indications géographiques des vins européens, à éliminer dans l’année toutes les usurpations persistantes, et aussi à reconnaître le principe et une partie de nos mentions traditionnelles ».

Mots-clés