Antoine Bouët, professeur d’économie

Accords commerciaux  : « Les gouvernements ne privilégient pas d’autres secteurs au détriment de l’agriculture »

06.07.2018 - 08:00
-
Propos recueillis par Mathieu Robert
-
Professeur d’économie à l’Université de Bordeaux et chercheur à l’Institut international de recherche sur les politiques alimentaires (Ifpri) (1), Antoine Bouet estime que les gouvernements européens ne privilégient pas d’autres secteurs au détriment de l’agriculture dans les négociations d’accords commerciaux. Il plaide pour des baisses partielles et ciblées des tarifs douaniers, accompagnées « de politiques efficaces de traitement social et économique de ces destructions d’emplois ».

Quelles peuvent être les conséquences pour l’agriculture européenne de la hausse des tarifs douaniers sur l’acier et l’aluminium annoncée par Donald Trump et celle, pressentie, sur l’automobile ? Des premières rétorsions ont été annoncées par le Mexique sur le porc américain, qui peuvent profiter à l’UE.

Mots-clés