Consommation chinoise

Après les scandales sanitaires, la Chine a besoin d’importer plus de lait

Les scandales sanitaires dans l’agroalimentaire chinois nourrissent la presse depuis plusieurs mois, notamment dans le secteur laitier. Ces problèmes de qualité détériorent progressivement la confiance des consommateurs locaux, qui préfèrent désormais se tourner vers des produits importés. Pour renverser cette tendance, les autorités chinoises renforcent la surveillance de la production, et lancent des enquêtes sur la nourriture importée. Des mesures qui manquent néanmoins d’efficacité.
«Il y a vraiment une défiance du consommateur envers les produits laitiers chinois », raconte Jean-Marc Chaumet, chef de projet à l’Institut de l’élevage. Depuis plusieurs mois, plusieurs scandales ont à nouveau secoué la filière laitière chinoise. En juin, l’administration générale d’État pour le contrôle de la qualité annonçait par exemple avoir détecté une quantité anormale de mercure dans le lait en poudre pour bébé produit par la société Inner Mongolia Yili Industrial Group Co., l’un des plus grands fabricants de produits laitiers de Chine.
Mots-clés