Commerce et développement

Bataille de chiffres à l’OMC, réunion d’un G-8 agricole

Le chiffre de 150 milliards de dollars par an de bénéfices pour l’économie mondiale en cas d’accord à l’OMC, brandi par Pascal Lamy, suscite l’interrogation de certains dirigeants. De leur côté, les ministres de l’Agriculture du G-8 devaient se retrouver pour trois jours, à partir du 18 avril, à Cison di Valmarino (Italie) dans l’espoir de tracer les contours d’un « partenariat global pour l’agriculture et la sécurité alimentaire ».

Les Etats-Unis maintiennent leur engagement à conclure, comme les leaders du G-20 l’ont exprimé lors de leur sommet début avril, un accord « ambitieux et équilibré » dans le cadre du cycle de Doha pour le développement. C’est ce qu’a réaffirmé, le 14 avril à Genève, le représentant adjoint au commerce des Etats-Unis, Peter Allgeier. Toutefois, Washington a apporté son soutien à la demande formulée par l’Inde visant à obtenir des détails sur le chiffre de 150 milliards de dollars par an qui seraient injectés dans l’économie mondiale en cas d’accord, avancé par l’OMC.M.