Bien-être animal : la Cour des comptes de l’UE demande encore des efforts

16.11.2018 - 08:00
-
(AG)
-
Si elle reconnaît que la politique européenne en matière de bien-être animal a porté ses fruits, la Cour des comptes de l’UE estime qu’il est nécessaire d’améliorer encore la mise en œuvre de la législation en place, notamment en matière de transport des animaux et d’abattage. Dans un rapport publié le 14 novembre, elle recommande le lancement d’une nouvelle stratégie européenne voire de réviser le cadre législatif.

La législation européenne en matière de bien-être animal a porté ses fruits mais sa mise en œuvre présente encore des failles estime la Cour des comptes de l’UE dans un rapport – Bien-être animal dans l’UE : réduire la fracture entre des objectifs ambitieux et la réalité de la mise en œuvre – publié le 14 novembre.

Mots-clés